Les médicaments pychotropes : conseils et précautions

La cure par la parole (psychothérapie, psychanalyse) est le traitement le plus efficace pour soigner les troubles psychiques.

Mais dans certains cas et dans des moments de grande souffrance, il est possible que votre médecin vous prescrive des médicaments. Ce doit être pour une durée limitée et avec l’objectif premier de les arrêter progressivement dès que la souffrance diminue.

LES INFORMATIONS QUI SUIVENT SONT DONNÉES À TITRE INDICATIF. 
VOUS REPORTER À L’AVIS DE VOTRE MÉDECIN.

ATTENTION ! : LES PSYCHOTROPES ONT TOUS DES EFFETS INDESIRABLES.

Les plus courants sont : troubles du sommeil, de la vigilance, troubles moteurs (raideur musculaire, tremblements) troubles métaboliques (prise de poids, diabète), sécheresse de la bouche, constipation, nausées, hypotension. 

Il est recommandé de ne pas dépasser 4 semaines de traitement pour les troubles du sommeil et 12 semaines pour les troubles anxieux. Au-delà on s’expose à un risque de dépendance physique et psychique, qui rend l’arrêt difficile. 

L’arrêt de ces traitements doit être progressif et accompagné par un soignant. 

Afin de mieux vous repérer, voici une présentation des différents médicaments psychotropes

ANTIDÉPRESSEURS : à envisager en cas de dépression sévère ou prolongée.

NEUROLEPTIQUES (dits aussi antipsychotiques) : troubles psychotiques, par exemple idées délirantes ou hallucinations.

ANXIOLYTIQUES (tranquillisants) : troubles anxieux, et troubles du sommeil.

HYPNOTIQUES (somnifères) : troubles du sommeil.

RÉGULATEURS DE L’HUMEUR : principalement utilisés pour prévenir les récidives d’épisodes maniaques ou dépressifs chez les personnes souffrant de trouble bipolaire. 

Des médicaments dits CORRECTEURS sont parfois utilisés avec certains psychotropes, dans le but de corriger certains effets indésirables. Ils réduisent principalement les tremblements et la rigidité musculaire. Ils ont des effets indésirables, notamment neuropsychiques qui peuvent s’ajouter à ceux d’autres psychotropes. 

Source : http://www.psycom.org/Medicaments-psychotropes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s